Le “yo-yo” de la chasteté

Morgane, à l’aide ! Mon partenaire m’a demandé d’essayer la masculine, mais ça ne va pas du tout ! En général, je le mets en cage le lendemain après avoir fait l’amour. C’est tellement excitant et on s’amuse bien le soir même et le lendemain. En revanche, après deux ou trois jours, il devient de plus en plus geignard jusqu’à ce que ses supplications pour être déverrouillé deviennent insupportables.

Ce n’est pas très amusant ni pour moi ni pour lui. Je ne lui dis jamais exactement quand je le ferai, mais j’ai presque toujours pitié de lui au bout du troisième ou quatrième jour. Bref, je le déverrouille pour m’occuper de lui et à chaque fois il trouve son orgasme époustouflant. Mais quelque part tout cela est un peu décevant. Est-ce donc de cela que tout le monde semble s’extasier ? Sûrement pas.

Alexandra

Non, Alexandra, ce n’est pas ça. Et, permets-moi de te dire :

Tu t’y prends mal

D’accord, il n’y a pas de règles précises à suivre, et rassure-toi, il n’y a pas de « police de la chasteté » qui regarde par-dessus ton épaule pour s’assurer que tu fais les choses correctement. Chaque le fait à sa manière et espérons que vous trouverez tôt ou tard la voie qui vous convient. Toutefois, il y a des tactiques différentes qui donneront des résultats inégaux, voire opposés. L’approche que tu utilises ne vous permet pas d’atteindre les objectifs, pourtant réalisables, que vous recherchez dans la chasteté masculine.

Le “yo-yo” de la chasteté

En voiture, ne détestes-tu pas être prise dans un embouteillage ? Le pire n’est pas d’être arrêté ou d’avancer lentement. Non, le pire c’est de rouler en dents de scie, un coup on avance, un coup on freine… Bref, c’est une situation irrégulière et agaçante, pourtant c’est exactement ce que tu fais avec ton partenaire.

Après un orgasme, l’intérêt sexuel de l’homme baisse abruptement à son plus bas niveau. C’est la quatrième phase de la réponse sexuelle, la résolution. Elle est également appelée « phase réfractaire » chez les hommes dans la mesure où aucune stimulation ne peut alors faire renaitre l’excitation. Nous avons toute connu ça. L’intérêt pour le sexe s’évapore ainsi que l’idylle et la séduction.

Mais, comme nous le savons, ces coquins ne restent pas longtemps en panne. En quelques heures, le désir réapparaît. Ils ne le remarquent pas au début, mais aux deuxième et troisième jours ils en ont pleinement conscience. Ils se préparent déjà pour avoir des rapports sexuels. Cela signifie-t-il que tu devrais lui accorder ou lui donner un certain soulagement ?

Les jours 2 et 3 sont les plus difficiles pour un homme

La chasteté masculine n’est pas facile, surtout les deuxième et troisième jours. Pourquoi ? Son corps n’obtient pas ce qu’il s’attend à recevoir. C’est un changement inconfortable et le corps n’aime pas ça. Toutes les cinq minutes, son corps lui demande “Attends, quoi ? Tu veux dire que je ne peux pas l’avoir ? Pourquoi je ne peux pas l’avoir ? J’en ai besoin ! Donne-le-moi maintenant !” La frustration augmente et, si tu le laisses jouir, il éprouvera un soulagement immédiat.

LE “

Le soulagement, son soulagement, n’est pas votre ami. Cela le libère et dénoue tout cette belle tension qui était en train de se construire dans son cerveau. Si vous voulez profiter des bienfaits de la chasteté et que tu veux que ton homme flotte sur le légendaire nuage des plaisirs de la chasteté, tu dois lui faire dépasser cette bataille constante entre l’excitation et la frustration.

Quelque temps après le quatrième jour, selon les hommes, son corps commencera lentement à réaliser qu’un orgasme n’est pas imminent et que c’est donc un gaspillage de ressources que de continuer à s’attendre à un soulagement à tout moment. Cela prendra quelques jours, entre 6 à 12, mais il finira par accepter la situation. L’acceptation n’est pas seulement mentale, mais aussi physique. C’est la résolution de ce conflit intérieur qui permet à l’homme d’avancer vers la phase du .

À ce stade, il apprécie simplement la chasteté, d’éprouver la sensation d’une excitation toujours croissante et d’un désir toujours plus intense. Pour l’homme, le désir est le plaisir et ce sera une douce sensation constante.

C’est aussi ce qu’il y a de mieux pour toi aussi

Il n’y a pas que lui qui surfe sur cette vague. C’est toi qui en profites le plus pendant cette période. Plutôt que de passer son temps à lutter contre la chasteté et à harceler sa seule issue et sa seule oreille attentive, c’est à dire toi, il passe son temps dans une contemplation tranquille. C’est dans cette phase qu’il passe au jeu à moyen ou . Au lieu de s’atteler à quelques tâches et de s’attendre à une sortie de jeu, il commence à considérer le point de vue de la détentrice de la , ses besoins et ses caprices. Il se retrouve à faire des choses qu’il sait qu’elle appréciera et il ne remarque même pas qu’il les fait. Il la fait vraiment passer en premier.

Mais tu dois le faire correctement

Mais pour qu’il adopte ce point de vue, il faut jouer au-dessus de son niveau. La chasteté doit renforcer la dynamique que vous souhaitez. Cela signifie ce qui suit :

  • C’est toi qui fais les règles ! C’est toi qui décides quand il est en cage, quand il est déverrouillé, et quand et comment il peut jouir. Les relations impliquant la chasteté masculine ne sont pas des démocraties. Ton partenaire n’a pas le droit de vote. Au départ, c’était peut-être son fantasme, mais maintenant c’est une réalité pour vous deux, et c’est toi qui es aux commandes.
  • Il ne doit pas connaitre sa date de sortie. Il peut te poser la question, mais laisse planer un certain doute : “Je me suis dit que ce week-end…”
  • Tu ne dois pas céder. S’il insiste, s’il essaie de te mettre la pression, dis-lui alors : “Écoute, Martin, je pensais que demain nous pourrions…, mais tu viens de te payer une semaine de plus, mon pote.” C’est toi qui diriges, alors ne le laisse pas te mettre sous pression ou te forcer à lui céder.

Combien de temps ?

Toute période de moins de deux semaines passées à porter la cage est une perte de temps pour tous les deux. Si vous le déverrouillez tous les trois à dix jours parce qu’il vous supplie, il va rebondir comme un yoyo. Vous ne goûterez jamais aux aspects les plus juteux de la chasteté et vous n’en verrez pas les bienfaits. Deux semaines, c’est vraiment strict minimum pour ressentir tout l’impact de la chasteté. En fait, il vaut mieux le garder verrouillé pendant trois semaines d’affilée, un mois est un créneau idéal.

SI longtemps ? Je ne pourrais jamais !

Pour certains débutants, des semaines complètes de verrouillage peuvent sembler cruelles. Crois-moi, ce n’est pas aussi cruel que ce que tu lui fais en le laissant venir tous les trois jours. Un coup on avance, un coup on recule sans jamais atteindre le but…

Le “Nirvana de la chasteté” peut durer indéfiniment, à condition que les deux partenaires du couple gardent leur intérêt et leur attention focalisés sur leur expérience de la chasteté. C’est là qu’il est primordial de faire de la chasteté un jeu, la rendre pétillante et amusante. Aucun homme ne veut être “verrouillé et délaissé”. Ce n’est pas parce que son pénis n’est plus disponible pour être stimulé qu’il faut oublier le reste de son corps et de son esprit !

Il te remerciera

Comment sauras-tu que tu le gardes verrouillé assez longtemps ? Il te remercia. Oui, c’est vrai, il te remerciera de l’avoir gardé en chasteté. Cela ne se produira pas immédiatement. Cela pourrait prendre plusieurs tours, plusieurs mois pour que sa pensée évolue, mais ce sera sûrement le cas. J’ai pratiqué la chasteté masculine avec des dizaines d’hommes, certains en personne, d’autres en ligne. Chacun d’eux m’a remercié de manière, d’une manière ou d’une autre, à un moment donné. Il y a aussi d’autres signes, une sensation paisible et zen d’être encagé, accompagné d’un désir de vouloir être verrouillé. L’homme commence à se focaliser sur sa chère et tendre, en devenant plus attentionnés, affectueux et attentifs.

Par la suite, après l’orgasme, cette lueur lui manquera tellement qu’il aura envie de revenir à la chasteté. Vous finirez par en arriver au point où le jeu se transformera en mode de vie permanent.

Alors, soyez courageuses et malicieuses, mesdames, verrouillez-le et bannissez le yo-yo de la chasteté pour toujours ! 💋

Article précédentKeyholder platonique

ARTICLES AU HASARD

LÉGENDES

Une très bonne amie

C’est si bon d’avoir une amie sur qui compter.

Tout cela est nouveau pour toi

Après une soirée arrosé en boite de nuit, il se réveille le lendemain avec la bite . Une nouvelle expérience pour...