AccueilLégendesVacances en famille

Vacances en famille

Tu as décidé de profiter pleinement de ta nouvelle cage de chasteté avant de partir en vacances avec tes parents et ta sœur. Tu t’es gardé verrouillé le plus longtemps possible : une semaine complète sans orgasmes, sans masturbation, sans même une érection. Le matin du départ, tu as décidé de dire au revoir à ta cage, et de t’accorder un orgasme bien mérité. Tu as paniqué en réalisant que les clés n’étaient pas là où elles auraient dû être. Tu étais sûr qu’elles étaient dans ta commode ! Tu les mets toujours dans ce tiroir, cachée dans la petite culotte à dentelle que tu as volée à ta sœur. Tu as retourné ta chambre, en te demandant où tu avais pu mettre ces clés. Après ce qui te semblait être seulement quelques minutes, ta mère a frappé à ta porte en te disant qu’il était temps de partir. Tu n’avais aucun moyen de te sortir de cette situation. Tu es descendu à contrecœur jusqu’à la voiture. La semaine dernière, tu savais que tu pouvais te libérer à tout moment ; maintenant, il n’y avait plus d’espoir. Ton pénis a engorgé tout l’espace disponible dans le tube de métal incurvé. Malgré toutes tes craintes, tu ne pouvais pas nier à quel point tu étais excité à ce moment-là. Tu as commencé à te remémorer certaines de tes histoires favorites impliquant la chasteté forcée. Tu te demandais comment aller se passer ces trois semaines. Tu avais lu qu’il y avait des gars qui y allaient pour plusieurs semaines, mais pourrais-tu résister un mois entier ? Tu te rassurais en te disant que la semaine s’était finalement bien passée. Tu avais ressenti une certaine frustration au début, mais les derniers jours tu commençais à éprouver comme une sorte de plénitude. Peut-être… Ta sœur a interrompu le cours de tes pensées : « Hé, Célestin, tu as assez de place ? Tu sembles à l’étroit », te dit-elle, en jetant un coup d’œil à ton entrejambe avant de sourire en silence. Ton visage a dû révéler tes pensées : elle sait ! Et elle a pris tes clés ! « Tu sais, tu n’as pas été très sympa avec moi ces derniers temps. J’espère que pourrons profiter de ces vacances pour améliorer notre relation. » Elle étendit ses jambes, son pied est venu se reposer sur ton pénis encagé. « Peut-être que ça ne te dérangerait pas de masser les pieds ? » Tu avais supposé que tu retrouverais tes clés à ton retour dans trois semaines. Tu venais de réaliser que ta sœur pouvait les garder aussi longtemps qu’elle le voulait après votre retour. Lorsque tu as commencé à lui masser les pieds, tu as compris qu’il était dans ton intérêt de faire tout pour la satisfaire.

Article précédentElle a oublié sa brosse à dents
Article suivantChasteté facile

ARTICLES AU HASARD

LÉGENDES