Accueil Légendes L'hypnothérapeute pouvait régler ton petit problème…

L’hypnothérapeute pouvait régler ton petit problème…

Hé, comment ça va ? Arf… Comment avons-nous pu nous retrouver dans ce pétrin…? Tu sais, c’était la seule solution efficace. Cet hypnothérapeute pouvait soigner ton souci d’éjaculation précoce. Au lieu de jouir simplement de l’excitation et de la stimulation sexuelle, tu ne pouvais jouir que lorsque je te donnais la permission. Nous avons tous les deux adoré. Tu me donnais quatre ou cinq orgasmes chaque soir avant que je ne prononce ces mots magiques. Et tu jouissais. Tu étais un véritable étalon capable de durer toute une nuit, tu pouvais rester aussi dur que tu le voulais et ressentir ce plaisir incroyable que procure le fait d’être sur le fil du rasoir… Mais voilà, le sexe ne fait pas tout cependant, et nous avons décidé de nous séparer. Sauf que maintenant, tu ne peux plus jouir sans moi. Pas en te masturbant. Pas avec le sexe. Nous avons essayé les enregistrements et les appels téléphoniques, mais ton cerveau et ton corps ne le permettent pas si je ne suis pas là avec toi. Bien sûr, tu as essayé de te débarrasser du conditionnement, mais cet hypnotiseur que ta sœur m’avait conseillé est depuis introuvable et personne d’autre ne semble être capable de le contourner. Ça ne me dérangerait pas de venir une ou deux fois par mois pour que tu fasses ta petite affaire et que tu… bref, tu sais. Mais nous ne sommes plus ensemble et il est temps pour nous deux de prendre de la distance. Je sais que ça peut te paraitre dur, mais c’est la dernière fois que je fais ça pour toi. Je suppose que ça peut te sembler égoïste, tu vas être constamment dans le déni et la frustration sexuelle simplement parce que je ne veux plus dire trois petits mots, mais ma décision est prise. J’imagine que tu es déçu. Mais il est grand temps pour nous de l’accepter et de tourner enfin la page. Chaque rupture est difficile, même si celle-ci semble un peu différente… J’aimerais t’offrir une dernière baise… Une dernière fois, spéciale, si tu veux, avec ça. Oui, c’est ta petite cage de chasteté. Si tu acceptes que je te la mette avant qu’on se quitte, nous pourrions passer une dernière nuit ensemble et je te laisserais me faire tout ce que tu as toujours rêvé de me faire… Je t’offrirai même mon petit cul. Je sais qu’en sept ans je te l’ai toujours refusé, mais si tu me demandes de te verrouiller dans cette cage, alors je te laisserais me sodomiser. Mais avant que tu dises quoi que ce soit, je dois te dire que j’ai fait modifier ta cage… Elle est devenue permanente. Une fois fermée, il n’y a aucun moyen de l’enlever… Gloups ! Alors, qu’en dis-tu ?

Article précédentMerci pour la motivation
Article suivantAre you ready ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES AU HASARD

LÉGENDES